Les Chroniques MTC

Chronique #484

Cette chronique fait suite à une consultation par courriel, la personne en question m’a donné la permission d’utiliser son récit pour en faire une chronique. Celle-ci a mentionné que cette lecture vibratoire l’a beaucoup aidée.

Ci-dessous, le récit de la consultation par courriel :

Je suis institutrice dans un établissement depuis ce mois de septembre. Je n'y travaille que deux jours, mais je m'y sens au plus mal à cause des problèmes de communication avec certains collègues.

L'équipe est composée d'une vingtaine de personnes et d'un directeur qui a peu d'empathie et qui délègue ses responsabilités à d'autres personnes.

Je ressens de fortes douleurs au plexus. L'un des collègues (un homme) qui est mon voisin immédiat ne communique pas, mais il m'épie. J'ai dû intervenir pour faire cesser son comportement.

Cette situation et cette école m'apportent beaucoup d'inconforts émotionnels et comme écrit plutôt de fortes douleurs au niveau du plexus solaire. J'ai la sensation qu'il y a un problème aussi au niveau du lieu où a été construite cette école qui est neuve.

Je souhaiterais votre éclairage sur cette situation et comment se positionner de manière intelligente.

 


Le cas d'une institutrice qui se fait harceler à son travail ?

Qu'est-ce que cette institutrice doit comprendre à travers ce harcèlement ?


Ci-dessous, la lecture vibratoire ligne par ligne du récit de cette personne :

Je suis institutrice dans un établissement depuis ce mois de septembre.

► L’enseignement que vous croyez dispenser est votre propre miroir, c’est-à-dire que le fait d’être dans une école, aux yeux de l’esprit, c’est vous qui êtes l’élève. Autrement dit, la situation que vous vivez devra être dépassée consciemment, vous devrez convertir cet événement psychologique en une version psychique, c’est-à-dire de le regarder avec votre esprit.

Je n'y travaille que deux jours, mais je m'y sens au plus mal à cause des problèmes de communication avec certains collègues.

► C’est l’environnement psychologique qui vous fait défaut, car vous vous laissez absorber par l'inconscience de vos collègues de travail. Pour mettre fin à cette mascarade psychologique, il vous sera demandé de vous lever à la verticale dans votre tête. Se lever à la verticale veut dire avoir le regard de son esprit sur l’événement qui se joue dans cette école.

L'équipe est composée d'une vingtaine de personnes et d'un directeur qui a peu d'empathie et qui délègue ses responsabilités à d'autres personnes.

► Cette équipe de travail nourrit les largesses de leurs entités respectives. Ces collègues de travail sont des morts-vivants dans leur tête. C’est à vous de ne plus vous nourrir des émotions de vos collègues.

Je ressens de fortes douleurs au plexus.

► Le plexus est un centre d’énergie qui capte toutes les émotions des personnes qui forment cette arène disparate. Vous travaillez avec des personnes polluées dans leur tête. Vous devez prendre conscience de cet état de fait.

L'un des collègues (un homme) qui est mon voisin immédiat ne communique pas, mais il m'épie.

 D’un point de vue psychique, ce collègue, qui vous épie, représente le chef de la meute. C’est à vous de dépasser le stade psychologique de cette personne en prenant conscience de votre esprit.

J'ai dû intervenir pour faire cesser son comportement.

► Cela indique que vous devez renverser consciemment la polarité dans ce milieu de travail. Comme décrit ci-haut, c’est la partie psychologique dans cette situation qui est à l’origine de vos douleurs au plexus solaire, car celui-ci absorbe les émotions de ce groupe de personnes.

Cette situation et cette école m'apportent beaucoup d'inconforts émotionnels et comme écrit plutôt de fortes douleurs au niveau du plexus solaire.

► D’un point de vue psychique, vous êtes dans une école et cela signifie que vous devez appréhender la situation d’un point vue psychique et non psychologique. Car c’est la partie psychologique qui est la cause de vos soucis.

Soit, vous redressez la barre, dans le sens que vous ne vous laissez pas pénétrer par la psychologie de ce groupe de personnes. Il y a une chose que vous devez savoir, chacune des personnes formant ce groupe est une personnalité habitée par une entité.

Donc, si vous portez attention à cette personnalité, c’est comme si vous l’autorisiez mentalement à pénétrer dans votre intérieur. Alors un groupe de 20 personnes est égal à 20 personnalités qui représentent 20 entités, ce sont ces entités qui vous créent ces douleurs au plexus solaire.

Vous devez savoir que la vie n’est pas psychologique, celle-ci est avant tout psychique.


J'ai la sensation qu'il y a un problème aussi au niveau du lieu où a été construite cette école qui est neuve.

Le lieu n’a rien à voir avec ce que vous vivez. Il faut comprendre que l’énergie éthérique qui descend sur la planète crée une énorme pression dans le mental psychologique de ces personnes qui ne savent pas gérer cette pression, car cela dépasse l’entendement de ces personnes.

C’est à vous de dépasser le stade psychologique de ce que vous vivez dans cette école avec ce groupe de personnes. Vous devez avoir un tout autre regard face à ces personnes et à la situation que vous vivez.

Présentement, vous êtes affectée par cette situation à cause de votre regard psychologique, vous devez avoir un regard psychique sur la situation et vous verrez que la situation va vite changer en votre faveur.

Ne laissez pas entrer dans votre mental ces plaies psychologiques. Vous devez être froide envers toutes ces personnes et c’est cette froideur qui calmera la chaleur émotionnelle de ces personnes dans leur tête.

Dites-vous bien que le hasard n’existe pas. Ce faisant, l’esprit à travers cette situation veut vous faire passer un message.

Et ce message est le suivant : “Vous devez quitter sa plate-forme psychologique et cesser d’alimenter son intellect avec les émotions de ces personnes.”



Avec la descente des énergies, certains vont monter en sensibilité, tandis qu'autres se vautreront encore plus psychologiquement. Comment gérer cette pollution ambiante ?

La personne qui vit cette pression psychologique dans son travail doit prendre conscience que c'est l'énergie éthérique qui descend sur la planète qui crée cette pression astrale chez les personnes psychologiques ou inconscientes. L'énergie éthérique qui descend met la pression chez les entités dans le mental psychologique des personnes inconscientes et ces entités ne font que réfléchir cette pression chez l'ego qui à son tour va la réfléchir vers l'extérieur.

C'est ni plus ni moins qu'un phénomène de réflexion astrale. Pour gérer cette pression astrale, l'ego doit faire une prise de conscience face à l'énergie éthérique qui descend sur la planète. Cette prise de conscience sera possible uniquement chez une personne en ouverture de conscience, car celle-ci sera en mesure d'intégrer la compréhension sur les effets de l'énergie éthérique qui descend dans la matière.

La gestion de cette pollution ambiante sera permise à condition que l'ego prenne conscience qu'il doit dépasser son intellect, c'est-à-dire que l'ego doit dépasser le stade de la psychologie rationnelle pour avoir la compréhension de ce qui se joue dans l'invisible.

Pour ce faire, l'ego doit être présent dans sa tête, il doit gérer les pensées qui lui sont insufflées par les entités astrales en plus de gérer la position psychologique des personnes assises sur leur intellect.

L'autre jour, j'expliquais à quelqu'un qui vivait du stress à son travail en lui donnant la compréhension suivante. Je disais à cette personne qu’il fallait regarder la personne en face d’elle comme une personnalité et comprendre que celle-ci est habitée par une entité. Donc, lorsqu'une personne psychologique ou inconsciente te met la pression, il faut voir dans celle-ci que c'est l'entité qui s'exprime à travers la personne psychologique ou inconsciente.

Il faut savoir qu'une personne psychologique n'a pas d'identité, c'est l'entité primaire dans cette personne qui lui sert d'identité astrale. Ce faisant, celle-ci n'est pas réelle d'où la présence de l'entité.

Alors la position à adopter devant ces personnes psychologiques et frustrées, c'est de les regarder à partir de votre esprit et d'en faire une étude consciente.



On a l'impression que chaque situation que nous vivons doit nous permettre de nous centrer encore plus. Comment décoder efficacement les événements ?

Pour décoder efficacement les événements, l'ego doit dépasser son intellect, celui-ci doit cesser de s'appuyer sur son intellect. Le regard de l'ego doit se porter au-delà de l'intellect, c'est-à-dire au niveau de l'esprit.

Voici un exemple concret :

Il y a quelques jours, je discutais avec une personne, celle-ci me disait que son esprit lui avait demandé de prendre rendez-vous avec moi pour une consultation. La demande de l'esprit de cette personne était claire et précise, mais cette personne s'est mise à réfléchir à cette demande avec son intellect qui lui disait, tu n'as pas besoin de cette consultation.

Après coup, la personne a suivi son intellect. En fait, ce qui s'est passé avec cette personne, c'est que l'entité a utilisé l'orgueil spirituel de cette personne pour contrecarrer la demande de son esprit. Cette même personne m'a avoué qu'elle s'était fait piéger par son intellect.

Il faut comprendre que tout repose sur l'intellect dans l'ego, c'est là que siège l'entité primaire. Partant de ce fait, c'est à l'ego que revient la tâche de prendre conscience de son intellect pour pouvoir le transcender.

Pour décoder les événements, il est impératif que l'ego dépasse consciemment son intellect, c'est ainsi qu'il pourra se connecter à son esprit qui lui permettra de décoder les événements dans sa psyché et dans la matière.



Face à de tels comportements, est-ce intelligent d'intervenir ?

La façon la plus intelligente d'intervenir, c'est que l'intervention doit se faire dans la psyché de l'ego et non sur la personne physique qui a des comportements disgracieux. L'idée n'est pas d'intervenir psychologiquement, mais psychiquement face à des comportements agressifs ou belliqueux, ceux-ci ne doivent surtout pas être alimentés psychologiquement par la personne qui se sent attaquée.

Au contraire, la personne qui se fait crier après par son patron inconscient, celle-ci doit se refroidir dans sa tête, c'est-à-dire qu'elle ne doit jamais prendre les attaques sur une base personnelle. La personne qui est attaquée psychologiquement par des individus inconscients ou psychologiques, celle-ci doit porter son regard au-delà de son intellect pour contrecarrer cette persécution par les entités astrales dans ces individus, voire dans les personnalités de ces personnes.

Dans la psyché de l'ego, il y a deux étages, la première étant l'étage de la psychologie rationnelle et la seconde étant la partie psychique de l'Homme. Alors, c'est à la personne d'identifier sur quel étage celle-ci veut traiter sa cause. Il est évident que le premier étage fait référence à l'intellect et que le second fait référence à l'esprit.

Il faut savoir que si une personne intervient avec son intellect, celle-ci ne fera que jouer le jeu des entités astrales, tandis que si la personne intervient avec son esprit, celle-ci sera dans une froideur sans bornes. Il est important que la personne qui subit l'assaut de tel comportement psychologique, que celle-ci ne s'identifie pas à ce type de vibration astrale.

Une entité ne peut rien faire contre une personne refroidie mentalement. Alors si une personne se sent attaquée par ce type de comportement psychologique, voire astral, c'est que celle-ci est dans son intellect et de ce fait, elle n'est pas sur le point zéro dans sa psyché.

 


L'ego ne doit pas CROIRE dans les écritures éthériques, il doit le SAVOIR à partir de son ESPRIT ou de sa petite voix intérieure. L'ego doit ressentir l'écho de sa conscience supérieure à travers les écrits éthériques.

Il peut arriver que l'ego ne saisisse pas ce langage avec son intellect. Mais l'esprit aura vite fait de tout saisir et celui-ci déversera au compte-gouttes la vibration éthérique contenue dans les écrits dans le mental de l'ego.


Auteur : Michel Thomas
Région : Québec, Canada
Courriel : michel@mtc-qc.ca
Télécharger cette chronique au format PDF
     





Mise à jour : 20-11-2021
Fiche: id-00563 
[ Editer ]   | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299 | 300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 336 | 337 | 338 | 339 | 340 | 341 | 342 | 343 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364 | 365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399 | 400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411 | 412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440 | 441 | 442 | 443 | 444 | 445 | 446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452 | 453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464 | 465 | 466 | 467 | 468 | 469 | 470 | 471 | 472 | 473 | 474 | 475 | 476 | 477 | 478 | 479 | 480 | 481 | 482 | 483 | 484 | 485 | 486 | 487 | 488 | 489 | 490 | 491 | 492 | 493 | 494 | 495 | 496 | 497 | 498 | 499 | 500 | 501 | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | 511 | 512 | 513 | 514 | 515 | 516 | 517 | 518 | 519 | 520 | 521 | 522 | 523 | 524 | 525 | 526 | 527 | 528 | 529 | 530 | 531 | 532 | 533 | 534 | 535 | 536 | 537 | 538 | 539 | 540 | 541 | 542 | 543 | 544 | 545 | 546 | 547 | 548 | 549 | 550 | 551 | 552 | 553 | 554 | 555 | 556 | 557 | 558 | 559 | 560 | 561 | 562 | 563 | 564 | 565 | 566 | 567 | 568 | 569 | 570 | 571 | 572 | 573 | 574 | 575 | 576 | 577 | 578 | 579 | 580 | 581 | 582 | 583 | 584 | 585 | 586 | 587 | 588 | 589 | 590 | 591 | 592 | 593 | 594 | 595 | 596 | 597 | 598 | 599 | 600 | 601 | 602 | 603 | 604 | 605 | 606 | 607 | 608 | 609 | 610 | 611 | 612 | 613 | 614 | 615 | 616 | 617 | 618 | 619 | 620 | 621 | 622 | 623 | 624 | 625 | 626 | 627 | 628 | 629 | 630 | 631 | 632 | 633 | 634 | 635 | 636 | 637 | 638 | 639 | 640 | 641 | 642 | 643 | 644 | 645 | 646 | 647 | 648 | 649 | 650 | 651 | 652 | 653 | 654 | 655 | 656 | 657 | 658 | 659 | 660 | 661 | 662 | 663 | 664 | 665 | 666 | 667 | 668 | 669 | 670 | 671 | 672 | 673 | 674 | 675 | 676 | 677 | 678 | 679 | 680 | 681 | 682 | 683 | 684 | 685 | 686 | 687 | 688 | 689 | 690 | 691 | 692 | 693 | 694 | 695 | 696 | 697 | 698 | 699 | 700 | 701 | 702 | 703 | 704 | 705 | 706 | 707 | 708 | 709 | 710 | 711 | 712 | 713 | 714 | 715 | 716 | 717 | 718 | 719 | 720 | 721 | 722 | 723 | 724 | 725 | 726 | 727 | 728 | 729 | 730 | 731 | 732 | 733 | 734 | 735 | 736 | 737 | 738 | 739 | 740 | 741 | 742 | 743 | 744 | 745 | 746 | 747 | 748 | 749 | 750

© MTC-QC.ca  |  08167 visites + 7 visiteurs