Les Chroniques MTC

Chronique #442


Ce qui est dit aujourd'hui, ne sera pas nécessairement vrai demain (BdM) !

Cette phrase clé, prononcée par Bernard de Montréal lors d'une conférence privée, m'a toujours habitée, car cette phrase exprime le langage vibratoire fixé dans le temps, c'est-à-dire que le langage est devenu statique après le départ de BdM. Beaucoup trop de personnes s'appuient sur le langage statique aujourd'hui, c'est aussi là que celles-ci se font piéger.

La vie est évolution, celle-ci est vibratoire et un langage vibratoire est appuyé par la présence de son auteur, en l'occurrence Bernard de Montréal. Alors lorsque celui-ci a quitté le plan matériel ou que la conscience éthérique de celui-ci s'est détachée de son support physique, les écrits de BdM demeurent vibratoires, mais l'intensité vibratoire s'est évaporée avec la disparition de l'auteur pour se fixer dans le temps, ceux-ci sont devenus statiques.

Lorsque Bernard de Montréal écrivait ou parlait, la vibration de celui-ci enveloppait toute la pièce, maintenant, ce n'est plus le cas. Lorsque BdM avait prononcé cette phrase clé, celui-ci voulait dire à son auditoire de ne pas s'appuyer sur la mémoire pour continuer l'évolution mentale. Évidemment, cela ne veut pas dire de ne pas lire les écrits de BdM, mais il ne faut surtout pas que les écrits de BdM deviennent une sorte de religion éthérique.



Les écrits de Bernard de Montréal sont utilisés à des fins spirituelles, pourquoi ?

Aujourd'hui, il y a des groupes de supramental qui se sont créés à la mémoire de Bernard de Montréal et ces groupes de supramental revendiquent leur conscience en véhiculant sans cesse les écrits de Bernard de Montréal comme un disque de mémoire qui ne s'arrête jamais. En fait, ces personnes sont prises dans une boucle mémorielle, voire temporelle de par la forme de BdM. Certaines personnes ont divinisé les écrits de Bernard de Montréal pour en faire une bible spirituelle, c'est pour cette raison que Bernard de Montréal avait cité cette phrase : "Ce qui est dit aujourd'hui, ne sera pas nécessairement vrai demain !"

Une personne m'a envoyé des copies d'écran des écrits de Bernard de Montréal pour valider certaines informations, je me suis empressé de dire à cette personne de ne plus jamais m'envoyer de copies d'écran des écrits de Bernard de Montréal et que je n'étais pas intéressé par les mémoires statiques.

Il était évident pour moi que c'était l'entité spirituelle de cette personne qui a tenté de m'entraîner dans les mémoires de BdM, je ressentais les forces occultes dans le mental de cette personne qui voulait me tirer vers le bas à des fins de rationalisation psychique. Après coup, j'ai tassé du revers de la main ces copies d'écran, car c'était un piège tendu par l'entité spirituelle de cette personne qui est assoiffée de savoir, donc celle-ci pioche à gauche et à droite pour tenter de s'accaparer le SAVOIR. J'ai dit à cette personne que le SAVOIR s'acquiert de l'intérieur et non de l'extérieur.

Mon éducation avec Bernard de Montréal a débuté, il y a vingt-neuf ans et celle-ci s'est poursuivie en conscience après le décès de BdM. Mes études se sont poursuivies en conscience sur le plan éthérique en compagnie de BdM et d’une douzaine d’autres personnes. Bref, cela a déjà été expliqué dans une chronique précédente.

L'idée première de mon intervention dans cette chronique est de faire passer un message. Pour tous ceux et celles qui sont aux prises dans les mémoires de Bernard de Montréal, celles-ci doivent savoir qu'elles sont manipulées par de puissantes entités spirituelles qui dépassent l'entendement de l'ego. Ces puissantes entités spirituelles utilisent la forme des écrits de Bernard de Montréal pour maintenir l'Homme prisonnier dans une boucle temporelle, voire une forme BdM.

Tant et aussi longtemps que l'Homme sera dans cette boucle temporelle, il sera prisonnier dans les mémoires de Bernard de Montréal et celles-ci vont le priver du contact avec son propre esprit. L'Homme peut étudier les écrits de Bernard de Montréal, mais celui-ci ne doit pas en faire un objet de culte, voire une divinité de ce personnage.

Ce qui est le plus important pour l'Homme, c'est que celui-ci soit dans son esprit et pour ce faire, l'Homme devra quitter la boucle temporelle de Bernard de Montréal qui a été créée par de puissantes entités spirituelles.

Un livre est vibratoire tant et aussi longtemps que l'auteur est présent sur la planète, lorsque celui-ci quitte le plan terrestre, la vibration dans les écrits demeure, mais celle-ci est devenue statique. Même si une personne lirait le livre de Bernard de Montréal toute sa vie durant, celle-ci n'atteindra jamais la fusion mentale, car la personne est prisonnière dans la forme de Bernard de Montréal. Ce qui lie la personne à la forme, c'est son intellect et l'on sait tous que derrière l'intellect, il se cache des forces occultes.

Le problème avec tous ces groupes de supramental créés, c'est que ceux-ci se sont appropriés le nom de Bernard de Montréal, les personnes qui sont membres dans ces groupes supramental ne sont pas dans leurs identités, elles ne font qu'emprunter l'identité de Bernard de Montréal, cette action équivaut à créer un culte de Bernard de Montréal.

L'Homme doit en arriver à s'individualiser à l'extrême pour être dans son esprit, tant et aussi longtemps que l'Homme échangera avec l'extérieur, celui-ci demeurera prisonnier dans la forme de Bernard de Montréal. Comme j'ai déjà expliqué dans une chronique, j'ai été moi-même prisonnier dans cette forme de Bernard de Montréal, c'est suite à un événement que j'ai pris conscience que j'étais prisonnier dans la forme de Bernard de Montréal. Alors pour me défaire de cette forme BdM, j'ai jeté à la poubelle tout ce qui était de Bernard de Montréal, c'est ainsi que j'ai pu retrouver ma propre identité psychique.

Le but premier de l'Homme en éveil de conscience n'est pas de s'identifier à des personnages qui ont un statut vibratoire plus élevé que le sien, mais plutôt d'être dans son propre esprit.


Mais, c'est quoi un culte ?

Google dit : "Hommage, honneur rendu à Dieu, à des êtres divins ou jugé tel ou à certaines créatures particulièrement proches de Dieu. Ensemble des cérémonies par lesquelles on rend cet hommage."

Michel dit : "Le culte voué à Bernard de Montréal est proche de la définition de Google, car l'Homme en donnant une valeur en la personne de Bernard de Montréal, celui-ci a développé une croyance dans les écrits de BdM, ce faisant, il a créé un culte sans le savoir. L'Homme s'est emprisonné dans cette forme de Bernard de Montréal."

Il faut se poser la question, pourquoi tous ces groupes de supramental se sont-ils créés ? Ces groupes de supramental se sont créés à la suite d'une appropriation d'identité psychique, ceux-ci n'ayant pas d'identités psychiques, ils se sont approprié la vibration ou l'identité de Bernard de Montréal.

Il est clair que ces groupes ne sont pas dans leur énergie, ceux-ci naviguent dans les mémoires de la conscience supramentale instaurée sur la planète par Bernard de Montréal. Il est temps que l'Homme prenne conscience de cet état de fait. Certes, certains groupes de supramental se sont créé par respect au personnage de Bernard de Montréal, mais cela n'est que de l'émotion. Ce que ces groupes doivent comprendre, c'est que l'Homme doit avoir sa propre identité.

L'Homme se nourrit des mémoires de Bernard de Montréal croyant à tort s'approprier cette vibration éthérique, mais celui-ci fait fausse route. Certes, une personne peut lire les écrits de Bernard de Montréal à titre d'informations et non pour gaver son mental.

L'Homme aurait intérêt à comprendre la forme de Bernard de Montréal à travers les groupes de supramental pour pouvoir retrouver sa propre identité psychique.



Beaucoup de personnes qui découvrent le Supramental, se livrent à une véritable boulimie des écrits et audios de BDM. Comment expliquer ce phénomène ? Est-ce un manque d'identité ?

L'Homme en éveil de conscience court après la fusion mentale, celui-ci court dans tous les sens, il se gave de tout ce qui se trouve sur son chemin, car celui-ci est assoiffé, il veut savoir. L'Homme agit ainsi parce qu'il ne se sait pas, c'est-à-dire qu'il n'a pas d'identité psychique. Donc, un ego n'ayant pas d'identité psychique et que celui-ci rencontre une personne dans son identité, celui-ci va avoir tendance à s'identifier à la personne qui vibre plus que lui. Une personne dans sa propre identité psychique est une personne qui vibre à sa conscience éthérique.

Cette personne ne sait pas que pour avoir sa propre identité psychique, il faut que celle-ci puisse condenser l'énergie dans sa tête, voire dans son mental. Prenons par exemple les personnes qui échangent dans les groupes supramental, pourquoi celles-ci s'adonnent-elles à cette activité collective ? La question se pose, car c'est le cas aujourd'hui avec tous ces groupes de supramental qui fusent de part et d'autre sur les réseaux sociaux.

Tant et aussi longtemps que ces individus échangeront leurs connaissances entre eux pour s'auto évaluer mentalement, ils retarderont leur condensation mentale. Les personnes ne cessent de publier les écrits de Bernard de Montréal pour la simple raison que celles-ci n'ont pas d'identité psychique, elles ne sont pas dans leur esprit.

Le jour viendra où ces personnes découvriront que leur mental est comme une passoire d'où la création de ces groupes de supramental, ces personnes réaliseront avec le temps que c'est par la condensation de leur propre énergie dans leur mental qu’ils pourront colmater leur passoire mentale.

Les échanges et le gavage des mémoires de Bernard de Montréal font en sorte que ces personnes se diluent mentalement et c'est ce que les puissantes entités spirituelles veulent, car pour elles, tant que ces personnes seront prisonnières dans la forme de Bernard de Montréal, celles-ci seront incapables de condenser leur énergie dans leur mental d'où la présence de la passoire mentale.



Quand on regarde les groupes liés à Bernard et à son œuvre, on a parfois l'impression d'être dans une sorte de mausolée illustrant photos de BDM et autres documents. Comment une instruction autrefois fortement éthérique a pu être détournée en quelque chose d'aussi morbide, voire, astral ?

C'est l'orgueil spirituel qui en est la cause et derrière cet orgueil spirituel se cache une puissante entité spirituelle, c'est elle qui fait en sorte d'enorgueillir l'ego pour avoir le plein contrôle sur celui-ci. L'ego spirituel ou en éveil de conscience voudrait devenir un être fusionné pour posséder le SAVOIR contenu dans l'éther du mental. Mais cela n'arrive pas, cet ego devra quitter le monde de la forme pour accéder au SAVOIR instantané.

Prenons comme exemple les groupes de supramental qui ont emprunté l'identité de Bernard de Montréal, ceux-ci ne le savent pas, mais ils ont créé des formes en s'appropriant l'œuvre de Bernard de Montréal. Inconsciemment, ces groupes ont voulu mettre en avant-plan la forme de Bernard de Montréal comme pour démontrer qu'ils sont fidèles à cette vibration mentale de ce personnage.

Formé un groupe de supramental, ce n'est pas avoir de l'identité, au contraire, c'est l'identité de quelqu'un d'autre qui a été empruntée, voire volé dans certains cas extrêmes. L'Homme doit savoir qu'il n'a nul besoin d'appartenance à quelconque groupe pour évoluer dans son mental, l'Homme évolue de l'intérieur et non de l'extérieur.

Il faut savoir que lorsque l'Homme s'attache à un groupe de supramental quelconque, celui-ci se dilue dans l'énergie, pourquoi ? En fait, l'attachement à un groupe empêche l'individu de se condenser dans son mental, il échange de l'information polarisée entre eux. En agissant ainsi, l'individu perd son énergie qui s'écoule dans l'échange au sein du groupe. Encore là, ces personnes jouent le jeu des puissantes entités spirituelles.

Toutes ces personnes doivent savoir que l'instruction de Bernard de Montréal a été cloîtrée dans des formes et les groupes de supramental sont des formes représentatives de BdM. L'Homme doit savoir que les puissantes entités spirituelles sont à l'origine de ces formes de BdM, celles-ci savaient que l'Homme tomberait dans le piège de la forme liée à l'instruction de Bernard de Montréal.

Lorsque ces personnes auront leur propre identité psychique, celles-ci ne seront plus capables de lire les instructions de Bernard de Montréal emprisonnées dans la forme, ces personnes auront un mal de cœur instantané, c'est pour cette raison qu'il m'est impossible de lire toutes les informations qui sont encastrées dans une forme, telle que l'instruction de Bernard de Montréal.

L'instruction ne vient pas de l'extérieur du mental, mais de l'intérieur de celui-ci, l'Homme doit faire UN avec son esprit et tout ce qui est extérieur à sa conscience mentale n'est qu'illusion.



De son vivant, une des craintes de BDM était justement que son instruction devienne spiritualisée. Quand on voit que c'est exactement le cas, pouvons-nous dire que la spiritualisation de son instruction était inéluctable ?

Effectivement, cela ne pouvait en être autrement, pourquoi ? Bernard de Montréal était un grand initié, c'est-à-dire que celui-ci initiait les gens à la conscience éthérique. Pour réveiller une personne dans son mental, celle-ci doit vivre des initiations dites éthériques. Une initiation éthérique est en quelque sorte un désherbage mental, c'est l'esprit qui casse des formes dans le mental de l'ego.

Alors, Bernard de Montréal avait prévu que son instruction serait spiritualisée dans un futur proche et c'est ce qui s'est produit aujourd'hui, mais pourquoi est-ce ainsi ?

Bernard de Montréal étant un initiateur éthérique, celui-ci a fait en sorte que son instruction devient une énorme prison, voire une gigantesque forme dans laquelle les personnes spirituelles seraient emprisonnées dans cette forme BdM.

Bernard de Montréal savait que lorsque toutes ces personnes réaliseraient qu'elles se sont fait piéger ou mises en initiation solaire par cette forme BdM que cela créerait une colère vibratoire dans le mental de ces personnes.

Il n'y a rien qui arrive par hasard, tout est bien orchestré sur le plan de la conscience éthérique.

Cette grande initiation que Bernard de Montréal a mise en place via la forme BdM de son instruction était pour faire comprendre à toutes ces personnes ce que celles-ci doivent avoir leur propre identité psychique. Les personnes qui réussiront à s'extirper de cette forme BdM recouvriront leur identité psychique et c'est par cette colère vibratoire que les personnes pourront déchirer cette forme BdM dans laquelle elles se sont encastrées inconsciemment.

Cette expérience dans la forme de BdM dans laquelle l'instruction de celui-ci a été cloîtrée, avait pour but le dévoilement de ces puissantes entités spirituelles qui manipulent la conscience de l'Homme à travers la forme.



Mettre des formes là où il ne devrait jamais en avoir, spiritualiser à tout va, transformer l'éthérique en morbide, n'est-ce pas là la dernière carte à jouer des forces astrales ?

Ce sont les forces éthériques qui ont permis que l'Homme se fasse emprisonner dans des formes créées par la manipulation de grandes entités spirituelles. Revenons à l'instruction de Bernard de Montréal, il devient évident aujourd'hui que l'Homme s'est fait piéger dans la forme de l'instruction de Bernard de Montréal, il suffit de regarder les groupes de supramental sur les réseaux sociaux.

Tous ces groupes sont des formes hiérarchisées. En 2020, j'ai rencontré Bernard de Montréal en conscience, celui-ci m'a demandé d'infiltrer un groupe de supramental qui avait emprunté l'identité de BdM. Je devais écrire et publier une douzaine de chroniques dans ce groupe pour amener la compréhension à ces personnes qui ne cessent de diffuser des écrits de BdM pour les faire tourner en boucle.

Plus la divulgation se faisait sentir dans les chroniques, plus les têtes dirigeantes de ce groupe devenaient nerveuses. À cette époque, je ne savais pas ce qu'était des likes (j'aime), à chaque fois que je publiais une chronique, je recevais environ deux cents likes. Du coup, j'ai demandé à ma conjointe, c'est quoi tous ces likes et c'est à cet instant que j'ai su que les personnes dans ce groupe appréciaient le dévoilement de la forme dans laquelle elles étaient prisonnières.

Bref, je savais que la douzième chronique était la dernière, par la suite, les têtes dirigeantes dans ce groupe supramental m'ont barré l'accès. Par contre, l'information contenue dans les chroniques a fait le travail, car par la suite, beaucoup de personnes ont réalisé qu'elles étaient prises dans une boucle BdM dans laquelle elles étaient prisonnières.

Le réveil des consciences est entamé sur la planète, de ce fait, il y aura beaucoup de personnes qui chercheront à rejoindre le mental supérieur, mais beaucoup d'entre elles se feront piéger par les puissantes entités du monde spirituel.

Le réveil des consciences s'apparente à une tortue de mer qui a pondu et enterré ses œufs sur la plage de sable. Lorsque les petites tortues sortent de leur coquille, celles-ci s'empressent aussitôt à rejoindre l'océan, mais au passage, plusieurs d'entre elles se font récupérer par les oiseaux de mer, les crabes, etc. Il en est de même pour les personnes en éveil de conscience qui tentent de rejoindre la conscience supérieure, celles-ci deviennent des proies pour les entités astrales qui feront une bouchée de ces personnes.

C'est pour cette raison que l'Homme en éveil de conscience doit comprendre ce qu'est une forme. Il faut savoir que l'instruction de Bernard de Montréal a été engloutie dans des formes, il est important que l'Homme sache qu'une fois prisonnier dans une forme, il est sous le contrôle de ces puissantes entités spirituelles.



Finalement, sans vouloir paraître pour un iconoclaste basique (qui s'oppose au culte), ne faut-il pas, pour évoluer, casser absolument la forme qu'est devenue "BDM" ?

Il est impossible pour une personne emprisonnée dans une forme d'évoluer, car la forme engendre un mouvement statique dans le mental de la personne, la forme oblige la personne à être rationnelle, c'est-à-dire d'être en contact avec son intellect.

L'autre jour, une personne me contacte, celle-ci dit avoir fusionné, mais pourtant cette personne n'arrive toujours pas à avoir ses propres réponses, celle-ci pioche dans les écrits de Bernard de Montréal, cela démontre bien que cette personne n'a pas d'identité psychique, elle est obligée d'aller chercher ses réponses à l'extérieur de son mental.

C'est un non-sens, car la personne ne comprend pas qu'en agissant ainsi, elle se fait piéger dans la forme de BdM que les entités spirituelles ont mise en place. Les puissantes entités spirituelles savent que l'instruction de BdM est comparable à du miel qui attire les abeilles qui butinent l'instruction de BdM dans un mouvement continue qui ne s'arrête jamais.

La forme prend naissance à la suite d'une valeur dans laquelle s'est développée une croyance. L'Homme doit savoir que peu importe le contenu dans la forme, celle-ci est issue d'une croyance. Ce faisant, la forme emprisonne l'Homme dans la croyance, elle lui procure la même nourriture jour après jour jusqu'au jour où l'Homme aura un gigantesque mal de cœur qui le projettera au-delà de la forme, c'est précisément ce que j'ai vécu.

L'Homme ne peut pas évoluer dans une forme, même si cette forme contient l'instruction de Bernard de Montréal. Il faut comprendre qu'une forme est une sorte d'enclave psychique qui oblige l'ego à se masturber dans son mental, celui-ci dans la forme se donne une sorte de plaisir éphémère, la forme maintient l'ego dans l'illusion, celle-ci retarde son évolution mentale.

L'Homme n'a pas besoin de s'enfermer dans la forme de l'instruction de Bernard de Montréal. L'Homme a besoin d'être dans son esprit et pour ce faire, il a besoin de quitter la forme qui l'empêche de rejoindre son esprit.

 


L'ego ne doit pas CROIRE dans les écritures éthériques, il doit le SAVOIR à partir de son ESPRIT ou de sa petite voix intérieure. L'ego doit ressentir l'écho de sa conscience supérieure à travers les écrits éthériques.

Il peut arriver que l'ego ne saisisse pas ce langage avec son intellect. Mais l'esprit aura vite fait de tout saisir et celui-ci déversera au compte-gouttes la vibration éthérique contenue dans les écrits dans le mental de l'ego.


Auteur : Michel Thomas
Région : Québec, Canada
Courriel : michel@mtc-qc.ca
Télécharger cette chronique au format PDF
     





Mise à jour : 24-09-2021
Fiche: id-00521 
[ Editer ]   | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299 | 300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 336 | 337 | 338 | 339 | 340 | 341 | 342 | 343 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364 | 365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399 | 400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411 | 412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440 | 441 | 442 | 443 | 444 | 445 | 446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452 | 453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464 | 465 | 466 | 467 | 468 | 469 | 470 | 471 | 472 | 473 | 474 | 475 | 476 | 477 | 478 | 479 | 480 | 481 | 482 | 483 | 484 | 485 | 486 | 487 | 488 | 489 | 490 | 491 | 492 | 493 | 494 | 495 | 496 | 497 | 498 | 499 | 500 | 501 | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | 511 | 512 | 513 | 514 | 515 | 516 | 517 | 518 | 519 | 520 | 521 | 522 | 523 | 524 | 525 | 526 | 527 | 528 | 529 | 530 | 531 | 532 | 533 | 534 | 535 | 536 | 537 | 538 | 539 | 540 | 541 | 542 | 543 | 544 | 545 | 546 | 547 | 548 | 549 | 550 | 551 | 552 | 553 | 554 | 555 | 556 | 557 | 558 | 559 | 560 | 561 | 562 | 563 | 564 | 565 | 566 | 567 | 568 | 569 | 570 | 571 | 572 | 573 | 574 | 575 | 576 | 577 | 578 | 579 | 580 | 581 | 582 | 583 | 584 | 585 | 586 | 587 | 588 | 589 | 590 | 591 | 592 | 593 | 594 | 595 | 596 | 597 | 598 | 599 | 600 | 601 | 602 | 603 | 604 | 605 | 606 | 607 | 608 | 609 | 610 | 611 | 612 | 613 | 614 | 615 | 616 | 617 | 618 | 619 | 620 | 621 | 622 | 623 | 624 | 625 | 626 | 627 | 628 | 629 | 630 | 631 | 632 | 633 | 634 | 635 | 636 | 637 | 638 | 639 | 640 | 641 | 642 | 643 | 644 | 645 | 646 | 647 | 648 | 649 | 650 | 651 | 652 | 653 | 654 | 655 | 656 | 657 | 658 | 659 | 660 | 661 | 662 | 663 | 664 | 665 | 666 | 667 | 668 | 669 | 670 | 671 | 672 | 673 | 674 | 675 | 676 | 677 | 678 | 679 | 680 | 681 | 682 | 683 | 684 | 685 | 686 | 687 | 688 | 689 | 690 | 691 | 692 | 693 | 694 | 695 | 696 | 697 | 698 | 699 | 700 | 701 | 702 | 703 | 704 | 705 | 706 | 707 | 708 | 709 | 710 | 711 | 712 | 713 | 714 | 715 | 716 | 717 | 718 | 719 | 720 | 721 | 722 | 723 | 724 | 725 | 726 | 727 | 728 | 729 | 730 | 731 | 732 | 733 | 734 | 735 | 736 | 737 | 738 | 739 | 740 | 741 | 742 | 743 | 744 | 745 | 746 | 747 | 748 | 749 | 750

© MTC-QC.ca  |  07272 visites + 7 visiteurs