Les Chroniques MTC

Chronique #433

Une lectrice m'a fait parvenir son commentaire suite à la lecture de ces trois chroniques.
 
1. Je ressens une lourdeur dans mon mental, pourquoi ? (chronique #430)
2. Courir après l'ouverture de la conscience, pourquoi ? (chronique #429)
3. Pourquoi l'ego se soumet-il à l'émotion ? (chronique #391)

La lectrice a mentionné dans son commentaire qu'elle pleurait pendant la lecture des chroniques ci-dessus. Celle-ci désireuse d'avoir la compréhension sur cet état de lecture d'où la création de cette chronique.
 

Le travail vibratoire des chroniques MTC sur le mental !

Cette chronique fait suite à plusieurs commentaires reçus des lecteurs - lectrices qui mentionnent avoir été touchés vibratoirement par la lecture des chroniques MTC.

Les mots contenus dans les chroniques ne sont pas de simples mots, ceux-ci sont enduits d'une vibration éthérique qui est détectable uniquement par l'esprit du lecteur ou de la lectrice. Le texte éthérique dans les chroniques ne peut être assimilé par l'intellect de l'ego, ce faisant, le texte éthérique met en veilleuse l'intellect du lecteur - lectrice permettant ainsi de mettre en vibration l'esprit du lecteur - lectrice.

Pour revenir à la lectrice qui m'a fait parvenir son commentaire suite à la lecture des chroniques, celle-ci disait que la veille, elle a voulu lire une chronique, mais elle ne l'a pas faite, car elle pressentait que ce n'était pas le bon moment pour elle d'entreprendre la lecture d'une chronique éthérique. Donc, celle-ci a remis au lendemain la lecture des trois chroniques citées ci-haut, lorsque la lectrice a commencé la lecture, elle est tombée dans un état second, c'est-à-dire qu'elle s'est retrouvée en phase avec son esprit et c'est la présence de son esprit qui a fait en sorte que cette lectrice a fondu en larmes.

Cette lectrice venait d'intégrer la compréhension contenue dans les écritures éthériques.

La veille, cette lectrice n'était pas disposée à la lecture de certaines chroniques, il est fort possible que celle-ci fût indisposée par son intellect, c'est pour cette raison qu'elle n'a pas forcé la lecture des chroniques, celle-ci a préféré remettre cette lecture éthérique au lendemain. Cette lectrice venait de déjouer son intellect qui lui aurait causé une lourdeur dans son mental si celle-ci avait persisté à vouloir lire une chronique éthérique.

C'est ça d'être présent dans son mental, la présence évite l'alourdissement du mental par l'intellect, voire les entités astrales qui se cachent derrière l'intellect de l’ego.

La connexion de cette lectrice à son esprit fut pour elle une intégration éthérique, le mental de cette lectrice venait de prendre de l'expansion vibratoire. C'est tout de même curieux, car cette lectrice m'avait mentionné quelques jours auparavant qu'il ne se passait rien avec elle et moi de lui répondre que c'était son ego qui faisait une auto évaluation de son évolution de conscience.

Et pour finir, cette lectrice disait avoir compris ce qu'est un intellect versus son esprit.

Le site MTC reçoit environ quatre mille visiteurs par mois, donc à tous ces lecteurs - lectrices, il faut savoir qu'il ne sert à rien de se gaver de lecture éthérique. Le plus important est de suivre le mouvement de son esprit, si celui-ci force l'ego à la lecture d'une ou de plusieurs chroniques éthériques, c'est que l'esprit veut faire comprendre certains principes dans l'énergie à l'ego.

Avant d'entreprendre la lecture d'une chronique éthérique, il serait sage pour l'ego de prendre conscience que celui-ci doit faire taire son intellect. La prise de conscience de son intellect avant le début d'une lecture va créer une sorte de champ de forces qui empêchera l'intellect de s'accaparer du mental du lecteur - lectrice. Cela évitera la lourdeur administrative de l'intellect dans la psyché du lecteur - lectrice.

Il faut savoir que le travail vibratoire dans la conscience se fait jour après jour et cela n’est pas sous le contrôle de l’ego. Donc, les lecteurs - lectrices doivent savoir que la compréhension contenue dans les chroniques éthériques les aideront à paver leur chemin mental vers l’esprit.



Dans beaucoup de vos chroniques, vous nous présentez le fait que les émotions sont le siège des forces astrales. Alors, pleurer n'est-il pas justement une émotion ?

Certes, pleurer est une émotion. Il y a deux réponses à cette question, la première réponse étant que lorsque le corps émotionnel est mis en vibration par les forces astrales, l'ego va pleurer des émotions, car le corps émotionnel a besoin d'être vidangé. Le pleure astral se traduit en souffrance, car l'astral irrite le corps émotionnel en le manipulant déclenchant ainsi des émotions reliées aux mémoires.

La deuxième réponse sur le pleure, celui-ci est lié au corps émotionnel de l'ego, mais ce corps émotionnel est mis en vibration par l'énergie éthérique, le pleure devient l'écoulement d'une réalité, voire d'une grande prise de conscience. En fait, c'est la réalité qui sort par les yeux de l'ego.

Il m'arrive à l'occasion de pleurer quelques larmes suite à une prise de conscience ou le fait de recevoir une information très sensible qui met le corps émotionnel de l'ego en vibration. Lorsque cela m'arrive devant une personne, je lui dis que c'est la réalité qui sort par mes yeux.

Lorsque l'ego prend conscience de l'information qu'il reçoit et que celle-ci est validée par le SAVOIR, il est très difficile de ne pas verser quelques larmes. Pour moi, les larmes font office de validation sur l'information reçue, les larmes ne viennent pas de l'ego émotif, mais de l'esprit qui transpire sa réalité d'où la présence de larmes.



Sinon, comment différencier le pleure émotif, et donc astral, et celui qui est lié à l'esprit ?

Le pleure émotif, voire astral n'est que souffrance, c'est de la souillure psychique qui sort des yeux de l'ego empreint d'émotions. Le pleure émotif est un effondrement du corps émotionnel suite à une battue astrale, voire une manipulation qui a piégé l'ego dans un quelconque événement.

Le pleure de l'esprit, c'est l'ego qui prend conscience de la réalité qui l'habite, il sait que cette réalité est sienne. Ce faisant, cette réalité émet une onde vibratoire qui met les corps subtils en alerte et le corps émotionnel est celui qui est touché en premier, car celui-ci rejoint directement l'ego dans sa prise de conscience face à sa réalité.

Le pleure émotif d'un ego astralisé est surtout basé sur la forme. Prenons comme exemple une personne proche de vous qui décède, que va-t-il se passer dans la tête de l'ego ? Évidemment, l'ego étant astralisé, celui-ci va porter son regard sur la forme de l'être cher décédé, ainsi, il en résultera des pleurs émotifs.

Tandis que l'ego conscient ou l'ego dans son esprit, celui-ci regardera la personne décédée au-delà de la forme de l'ego qu'elle représentait, certes l'ego conscient peut verser quelques larmes, mais les larmes de celui-ci seront en correspondance avec la conscience de la personne décédée et non pas au niveau de la forme du mort.



A l'inverse de pleurer, certaines chroniques peuvent mettre en colère certains lecteurs, est-ce aussi là une intervention de l'esprit ? Comment différencier une colère astrale d'une colère liée à l'esprit ?

Lorsqu'une chronique crée une colère chez un lecteur, c'est la vibration éthérique contenue dans la chronique qui est en cause. Par la suite, il revient au lecteur d'intégrer cette vibration consciemment ou de la refuser astralement. Si le lecteur se refuse à intégrer cette vibration éthérique, il en résultera une colère astrale.

Une colère astrale, c'est une colère exprimée vers l'extérieur, voire une frustration de l'ego.

Dans un autre cas de figure, si l'ego vit une colère après avoir lu une chronique éthérique et si celui-ci sait au plus profond de son être que c'est la vibration éthérique qui bouscule l'astral dans son mental, l'ego vivra une colère interne qui aura pour effet d'expulser l'astral dans sa conscience mentale pour permettre d’asseoir cette vibration éthérique dans sa psyché.

La colère liée à l'esprit est une colère vibratoire qui s'exprime de l'intérieur, c'est une énorme prise de conscience, voire une brûlure dans le mental de l'ego. En quelque part, l'ego sait que cette colère élèvera le taux vibratoire de sa conscience, ce qui permettra à l'ego d'être plus sensible à son esprit.

Dans une colère vibratoire, il n'y a pas de frustration, il n'y a que des prises de conscience.



Certains lecteurs sont poussés à la lecture des chroniques par leur esprit, et d'autres, par leur intellect. Comment différencier une pression à la lecture vibratoire et une pression intellectuelle ?

Lorsque la lecture des chroniques se fait par une poussée de l'intellect, voire de l'ego, cela se traduit par de la spiritualité. C'est l'ego spirituel qui veut emmagasiner l'information sous forme de connaissance qui sera ensuite gérée par l'intellect, c'est une sorte de contrôle de l'ego versus son évolution.

Les personnes en éveils de conscience sont toutes spirituelles à des niveaux différents, mais cela reste tout de même de la spiritualité et ces personnes étant soumises ou sous le contrôle d'une entité spirituelle, celle-ci force l'ego à matérialiser leur spiritualité sous des formes différentes. Celles-ci peuvent même créer une forme avec une chronique pour l’amener sous leur contrôle.

Pour assimiler ou intégrer la vibration éthérique contenue dans la chronique, l'ego doit être disposé mentalement à ce type de lecture. Alors, si l'ego s'apprête à lire une chronique éthérique et que celui-ci ressent une lourdeur, cela lui indique la présence de l'intellect, dans ce cas, il est préférable pour l'ego de remettre la lecture au lendemain.

Lorsque l'intellect de l'ego est absent devant la lecture éthérique, il est certain que le lecteur sera disposé mentalement à intégrer la vibration éthérique contenue dans la chronique.

Lire une chronique avec son intellect ne sert à rien, c'est comme d'aller pêcher sans hameçon au bout de sa ligne à pêche. Pour que la vibration accroche le mental de l'ego, celui-ci doit avoir quitté son mental psychologique.



Pour finir, comment éviter de transformer la lecture vibratoire des chroniques (via l'esprit), en lecture astrale (via l'intellect). Comment empêcher son intellect de transformer tout ça en connaissance statique et morbide ?

L'ego doit comprendre la mécanicité de son intellect pour éviter de se nourrir ou de transformer le verbe éthérique contenu dans les chroniques en connaissance. Le problème majeur de l'ego, c'est son intellect, celui-ci est la principale cause du déclin de l'ego dans son espace mental. L'intellect est l'ennemi numéro UN de l'esprit, celui-ci va tout faire pour éloigner l'ego de la vibration éthérique contenue dans les chroniques.

Le rôle principal de l'intellect est l'usurpation de l’esprit. L'intellect est la partie clonée de l'esprit, c'est une sorte d'hologramme qui crée l'illusion que celui-ci est la copie originale de l’esprit. Mais dans les faits, c'est le mensonge cosmique dans lequel l'Homme a développé une croyance aveugle, car celui-ci aujourd’hui, il ne saurait faire la différence entre l'intellect et son esprit.

L'intellect est une caisse de résonance émotionnelle et l'esprit est un caisson vibratoire dans lequel l'ego peut vibrer sa réalité. 

L'ego doit savoir que l'intellect est un outil psychologique créé par les forces astrales et l'esprit est une composante psychique créée par le double éthérique. L'esprit est le fil d'Ariane qui mène au double éthérique.

Pour résumer, il suffit de neutraliser son intellect pour empêcher celui-ci de modifier la prestance du lecteur en lourdeur astrale dans son mental.

 

L'ego ne doit pas CROIRE dans les écritures éthériques, il doit le SAVOIR à partir de son ESPRIT ou de sa petite voix intérieure. L'ego doit ressentir l'écho de sa conscience supérieure à travers les écrits éthériques.

Il peut arriver que l'ego ne saisisse pas ce langage avec son intellect. Mais l'esprit aura vite fait de tout saisir et celui-ci déversera au compte-gouttes la vibration éthérique contenue dans les écrits dans le mental de l'ego.


Auteur : Michel Thomas
Région : Québec, Canada
Courriel : michel@mtc-qc.ca
Télécharger cette chronique au format PDF
     





Mise à jour : 14-09-2021
Fiche: id-00512 
[ Editer ]   | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299 | 300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 336 | 337 | 338 | 339 | 340 | 341 | 342 | 343 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364 | 365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399 | 400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411 | 412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440 | 441 | 442 | 443 | 444 | 445 | 446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452 | 453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464 | 465 | 466 | 467 | 468 | 469 | 470 | 471 | 472 | 473 | 474 | 475 | 476 | 477 | 478 | 479 | 480 | 481 | 482 | 483 | 484 | 485 | 486 | 487 | 488 | 489 | 490 | 491 | 492 | 493 | 494 | 495 | 496 | 497 | 498 | 499 | 500 | 501 | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | 511 | 512 | 513 | 514 | 515 | 516 | 517 | 518 | 519 | 520 | 521 | 522 | 523 | 524 | 525 | 526 | 527 | 528 | 529 | 530 | 531 | 532 | 533 | 534 | 535 | 536 | 537 | 538 | 539 | 540 | 541 | 542 | 543 | 544 | 545 | 546 | 547 | 548 | 549 | 550 | 551 | 552 | 553 | 554 | 555 | 556 | 557 | 558 | 559 | 560 | 561 | 562 | 563 | 564 | 565 | 566 | 567 | 568 | 569 | 570 | 571 | 572 | 573 | 574 | 575 | 576 | 577 | 578 | 579 | 580 | 581 | 582 | 583 | 584 | 585 | 586 | 587 | 588 | 589 | 590 | 591 | 592 | 593 | 594 | 595 | 596 | 597 | 598 | 599 | 600 | 601 | 602 | 603 | 604 | 605 | 606 | 607 | 608 | 609 | 610 | 611 | 612 | 613 | 614 | 615 | 616 | 617 | 618 | 619 | 620 | 621 | 622 | 623 | 624 | 625 | 626 | 627 | 628 | 629 | 630 | 631 | 632 | 633 | 634 | 635 | 636 | 637 | 638 | 639 | 640 | 641 | 642 | 643 | 644 | 645 | 646 | 647 | 648 | 649 | 650 | 651 | 652 | 653 | 654 | 655 | 656 | 657 | 658 | 659 | 660 | 661 | 662 | 663 | 664 | 665 | 666 | 667 | 668 | 669 | 670 | 671 | 672 | 673 | 674 | 675 | 676 | 677 | 678 | 679 | 680 | 681 | 682 | 683 | 684 | 685 | 686 | 687 | 688 | 689 | 690 | 691 | 692 | 693 | 694 | 695 | 696 | 697 | 698 | 699 | 700 | 701 | 702 | 703 | 704 | 705 | 706 | 707 | 708 | 709 | 710 | 711 | 712 | 713 | 714 | 715 | 716 | 717 | 718 | 719 | 720 | 721 | 722 | 723 | 724 | 725 | 726 | 727 | 728 | 729 | 730 | 731 | 732 | 733 | 734 | 735 | 736 | 737 | 738 | 739 | 740 | 741 | 742 | 743 | 744 | 745 | 746 | 747 | 748 | 749 | 750

© MTC-QC.ca  |  07270 visites + 10 visiteurs